Les jeunes du Réseau se rencontrent au Maroc

C’est officiel, ce sera l’association Mouvement Twiza qui accueillera les jeunes du Réseau Toubacouta en 2013 et plus particulièrement fin août après la période du Ramadan. D’ici-là nous espérons voir finaliser le très beau travail de partage des outils d’animation lancés par les jeunes des quatre associations en août 2012 lors de la rencontre du Caire qui avait été organisée par Lekaa.

Etre membre du réseau Toubacouta, c’est…

Capture d’écran 2013-03-14 à 11.47.16C’est de respecter la Charte de Toubacouta, bien sûr. Pour mémoire cette Charte a été mise en place par des responsables des quatre associations membres du Réseau, par certains de leurs volontaires, par des permanents… Plus de 25 personnes de Belgique, du Sénégal, d’Egypte et du Maroc ont travaillé sur cette charte et ont recherché ce qui leur était commun, en 2005. Lire la suite

Pourquoi un guide d’animation ?

Lors de divers échanges sur le groupe Facebook des jeunes du réseau Toubacouta qui ont précédé la rencontre du Réseau au Caire en 2012, les jeunes se sont arrêtés à un constat du manque de formation en animation dans les trois pays du Sud. A contrario, les jeunes belges ont pléthores d’associations, groupements en tout genre qui donnent toutes les formations dans tous les domaines possibles. Lire la suite

C’est quoi la culture ?

Capture d’écran 2013-03-14 à 12.26.18Les jeunes belges ont proposé une définition de la culture sur base d’un document élaboré par l’association belge ITECO. Voici la teneur de ce qu’ils ont présenté aux autres jeunes qui ont aussi marqué leur accord sur cette définition.

La culture, dans son sens anthropologique, recouvre la notion de « mode de vie « ; c’est un système intégré de réponses à l’environnement physique, climatique, technologique, social, etc. partagé par un certain nombre d’individus les constituant en groupe se définissant par une identité culturelle commune et par les différences avec d’autres groupes producteurs de systèmes culturels différents. Lire la suite

Rencontres et immersions

Capture d’écran 2013-03-14 à 13.48.22C’est officiel, et l’on en reparlera très bientôt, la rencontre entre jeunes du réseau Toubacouta aura lieu au Maroc, en 2013, après la période du Ramadan. Bien entendu le thème de la rencontre n’est pas encore choisi par les jeunes du réseau puisqu’ils sont tous occupés à finaliser le travail qui a été réalisé lors de la rencontre du Caire d’août 2012. Cette année 2013 verra la concrétisation du guide d’animation… voir les deux articles consacrés à ce sujet.

Au delà des rencontres, les immersions

Lors des réunions entre responsables des associations membres du réseau Toubacouta de novembre 2011 à Bruxelles, il a été question de renforcer les échanges sous forme d’immersion des jeunes mais aussi des cadres ou responsables engagés au sein de nos associations.

Les immersions doivent être porteuses de sens tant pour l’association qui envoie ses jeunes que pour celle qui les reçoit. Il s’agit que les jeunes, les cadres, ou les responsables d’association puissent échanger leurs savoirs et savoirs faire. Il faut donc que ces immersions facilitent le développement des associations.

Il y a bien longtemps, Souzy a passé quelques semaines au Sénégal et René est venu en Egypte. Il y a déjà eu quelques immersions de Belges au Sénégal par exemple, l’Egypte n’est pas en reste aussi puisque la dernière personne de Lekaa a être venue en Belgique a été Paulette qui a passé un mois dans les différents événement comme des Musicales de Beloeil où elle a découvert les moyens utilisés par Asmae à la fois en vue de renforcer la capacité des jeunes à prendre des responsabilités mais aussi de voir comment de la participation à un événement, Asmae en fait un élément de recherche de financement. Un projet similaire est en train de voir le jour en Egypte…

Dans les mois qui viennent il sera probable que l’un ou l’autre égyptiens viennent en Belgique pour être formé dans le cadre d’une immersion, comme des jeunes belges aillent aussi en Egypte pour accompagner des jeunes dans le lancement d’une activité.

Ce genre d’immersion peut avoir lieu aussi entre le Maroc et l’Egypte. Cela pourrait tout à fait être imaginable dans le cadre d’un projet à élaborer ensemble. Des voix ont été entendues dans le cadre de la participation à un week-end de formation co-animé par les marocains pour des jeunes qui partiraient en chantier… Voilà donc quelques projets en cours d’élaboration…

Et qui sait, si ces immersions sont des réussites, Asmae pourra peut-être aussi envisager d’accueillir, en Belgique, un jour une rencontre de jeunes du réseau… si les ambassades veulent bien octroyer des visas à tout le monde, en même temps, ce qui n’est pas gagné !

Mais commençons donc par des immersions. On verra si cela fonctionne bien.

Géry

Baobab

baobabPourquoi avoir choisi le mot « baobab » comme titre de la newsletter du réseau Toubacouta ? Pour plein de raisons : tout d’abord le baobab est un arbre de la famille des Malvacées, qui croît dans les régions tropicales de l’Afrique, de l’Asie et de l’Australie, qui est le plus gros des végétaux connus. Son fruit qui est comestible se nomme Pain de singe. On prétend que les baobabs vivent plusieurs milliers d’années. Et puis en plus la racine du mot est arabe : buhibab ce qui veut dire fruit avec de nombreuses graines et donc nos amis arabes vont aussi s’y retrouver !

Ne dit-on pas que si l’on devait faire parler les baobabs, ils auraient des milliers d’histoires à raconter tant sont les hommes, les femmes, les enfants, les familles, les villageois qui leur ont confié leurs histoires, leurs secrets…

Puisse le Réseau Toubacouta porter de nombreux fruits chez tous les jeunes du réseau. Et comme les ramifications du baobab donne de l’ombre quand il faut, on le surnomme l’arbre à palabres… N’est-ce pas le propre du réseau de donner la parole aux jeunes ?

Et si l’on doit traduire en diverses langues ? Dans la majorité, on dira baobab aussi…

Et puis quand même, n’est-ce pas aussi l’arbre stylisé du logo que les jeunes du réseau ont choisit l’année dernière ?

Le nouveau logo du Réseau

Le logo du Réseau

Aussi au delà du nom de « Baobab », il s’agit de parler de la participation des jeunes et des responsables des associations membres du Réseau. Et donc votre humble serviteur n’hésitera pas à solliciter les uns et les autres pour la rédaction d’un des huit articles qui composera cette newsletter. Dans un premier temps, je pencherais pour une périodicité aléatoire en lien avec les actualités du moment.

Géry

PS : Et puis si tu n’aimes pas ce mot… proposes-en un autre… Celui-ci n’est donc que provisoire ! ;-)

Témoignage d’un membre du Réseau Toubacouta

Wafae Nouisser

Wafae Nouisser

Wafae Nouisser membre de l’associations mouvement Twiza (A.M.T.) a pris la parole lors de l’assemblée générale de l’association à propos de l’implication des jeunes dans Twiza. Voici son texte :

Tout d’abord je tiens à remercier l’A.M.T. à l’image de ses jeunes, de ses permanents, ses équipes et son président car grâce à eux tous, je suis là, à parler, sans bégaiement…  Je vous remercie tous pour votre écoute.

Je m’appelle Wafae Nouisser, 21 ans, étudiante et l’une des jeunes animatrices de l’A.M.T. Grâce à une chaîne successive d’expérience dans ses projets, j’ai eu la chance de connaître l’association, il y a 5 ans dans le cadre d’un chantier belgo-marocain dont a bénéficié le lycée dans lequel j’étudiais. Je tiens à remercier mon professeur de sport de l’époque (M. Abdelhamid Gellida) et à qui je dois mes premiers pas dans le domaine du volontariat. Lire la suite

Toubacouta

L’air de rien, ce nom exotique revient régulièrement dans les discussions asmaéliennes. Il y a ce petit village bucolique du Siné-Saloum bien sûr. Il y a aussi les chantiers qui y ont lieu de temps en temps. Mais il y a surtout ce fameux réseau dont on parle beaucoup mais qu’on ne voit jamais.

Pour toi, ami lecteur, je suis parti à la rencontre de cette créature mystérieuse, fruit des expérimentations de quatre ONG et d’une passion commune pour les jeunes et l’interculturel. Lire la suite

Le Réseau s’est doté d’un logo

Le nouveau logo du Réseau

Le nouveau logo du Réseau

Tout s’est déroulé sur Facebook, les discussions, les avis, les choix à propos du logo. Et l’on peut assurément dire que ce logo a été intégralement réfléchi par les jeunes du réseau.

C’est d’autant plus périlleux que tous les jeunes du Réseau ont des sensibilités différentes et sont originaires de différents pays.

Bravo à tous les membres du réseau d’avoir trouver le logo que vous pouvez voir ci-dessus.

Géry

- http://www.toubacouta.org/?p=32" target="_blank" rel="nofollow" title="Send via E-mail program">