Rencontre interculturelle au Sénégal – MBouloum

Du 27 mars au 9 avril 2017, Asmae et l’ONG Action Jeunesse et Environnement ont encadré un projet de rencontre entre jeunes volontaires au Sénégal.

La rencontre s’est déroulée au sein du village de M’Bouloum dans la région de Fatick au sud du Sénégal. Les jeunes ont participé ensemble à plusieurs actions de volontariat. Ils ont collaboré avec une équipe de maçons locaux sur des travaux de construction d’une classe au sein de l’école secondaire du village.  Les volontaires étaient chargés de déplacer les briques, d’aller chercher de l’eau dans le puits, de faire le ciment et de s’occuper de remblayage. Ils ont aussi pu participer avec l’aide des maçons contribuer au montage et au crépissage des murs.

Des actions de sensibilisation à la gestion de l’environnement ont été mis en place dans différents espaces publiques du village. Les volontaires ont procédé au nettoyage et à l’assainissement de la place du village et des alentours de l’école. Les élèves de l’école ont été invités à participer à ces activités de sensibilisation.

 

Le programme prévoyait des moments d’échange et de découverte sur la culture ainsi que des activités de rencontre. Parmi les moments forts, nous pouvons citer la découverte des danses sérères, la visite d’un baptême, la découverte d’un tournoi de lutte, l’organisation d’un tournoi de football, l’animation de soirées ou encore un une journée passée au sein des mangroves.

 

 

 

 

 

 

 

Un week-end avec l’équipe formation !

Bonjour !

Voici un nouvel article de l’équipe d’ASMAE. Dans le cadre de ses échanges interculturelles, l’équipe d’ASMAE a rencontré un groupe de jeunes qui se rendront au Maroc et au Sénégal en juillet 2017. Voici le compte rendu de ce week-end rédigé par Inès, l’une des coordinatrices de l’équipe de formation.

Bonne lecture !

Heesun, Laurie, Céline, Gwen, Emeline, Candice, et moi-même avons rencontré, le weekend dernier, les jeunes qui partiront cet été en projet au Maroc et au Sénégal afin de les préparer à la rencontre interculturelle. Florence, qui fait également partie de l’équipe formation, n’a pu être présente ce weekend.

Ensemble, nous avons animé les groupes pendant tout le séjour. Certaines des activités proposées étaient réalisées en sous-groupes (Maroc et Sénégal) tandis que pour d’autres les participants étaient mélangés.

Durant ces 3 jours, les filles du groupe Sénégal ont pu apprendre à se connaitre. Le groupe Maroc se connaissait déjà puisque c’est un groupe de pionniers, c’est-à-dire un mouvement de jeunesse. Ils ont cependant pu découvrir la dynamique d’équipe, entre eux et avec leurs animateurs.

A travers certains jeux, nous avons essayé de créer un climat de confiance, d’observer leurs attentes et leurs craintes afin d’y répondre le mieux possible. Ils ont pu réfléchir aux différents stéréotypes qu’ils pouvaient avoir et nous avons ensuite tenté de les déconstruire. Ils ont également approfondi leurs connaissances sur les inégalités Nord-Sud, la répartition des richesses mondiales, …



L’objectif de ce weekend était, en partie, de les pousser à avoir une réflexion sur le monde.

Par ailleurs, les deux groupes ont pu discuter avec un intervenant sénégalais et avec un marocain afin d’en apprendre un peu plus sur le pays dans lequel ils se rendront et ont pu poser toutes leurs questions. Ce fut pour eux, un premier contact avec ce pays. Nous avons, enfin, pu aborder avec eux les questions culturelles ainsi que l’évolution du développement tout au long du 20ème siècle.

Tout s’est très bien passé durant le weekend qui, en plus, se déroula sous le soleil. Nous avons également pu voir évoluer les jeunes tout au long du weekend. Tous étaient participatifs ce qui a rendu les journées plus dynamiques. En ce qui concerne l’équipe formation, nous n’aurions pas pu trouver mieux. Nous sommes impatientes de retrouver tous les jeunes lors du prochain weekend de la fin avril.

Inès Wilkin.

 

 

 

 

 

Florence au Togo

Hello !

Je me présente, je m’appelle Florence et j’ai 22ans. Etudiante en sociologie et assistante sociale. Bénévole chez Asmae au sein de l’équipe formation et membre du réseau Toubacouta.

  1. Quels sont les aspects positifs et négatifs de la rencontre annuelle ? Selon vous il y a-t-il des choses à changer / modifier ?

L’an dernier, j’ai eu la chance de pouvoir participer à une rencontre et à un échange tel que celui proposé dans le cadre du réseau Toubacouta. Lire la suite

Marc le communicateur

Salut tout le monde !

Je m’appelle Marc TSEKPUIA et je suis d’origine togolaise. J’ai 24ans et j’étudie l’informatique (plus précisément, l’option : réseau télécom).

Je faisais partie de l’ancien bureau de l’association ALAFIA JEUNES (2014-2016) en tant que chargé à la communication et des relations extérieures, et j’en suis actuellement membre et responsable de la commission MEDIA.

J’ai également fait partie de l’équipe de rédaction du camp chantier de Kollo, en 2015, qui portait sur la rénovation du bâtiment scolaire de la localité avec l’ASBL ASMAE. Lire la suite

Inès la formatrice

Salut tout le monde,

Je m’appelle Inès (je suis d’origine espagnole). J’ai 20 ans et j’étudie les sciences politiques à l’université de Bruxelles.

Je fais partie de l’équipe formation d’Asmae en Belgique. C’est-à-dire que je fais partie d’une équipe qui prépare les jeunes aux rencontres interculturelles auxquelles ils participeront. Pour cela, on approfondit avec eux certaines thématiques telles que les relations Nord-Sud, on essaye aussi de déconstruire certains stéréotypes, … Lire la suite

Nico le photographe

Bonjour,

Je m’appelle Nicola, vous pouvez m’appeler Nico, j’aurai 25 ans lorsque nous nous rencontrerons, et je suis volontaire au sein de l’asbl Asmae située en Belgique.
Au sein d’Asmae, je travaille en tant que volontaire en événementiel, comme responsable d’équipe, et comme membre actif et ponctuel au sein de l’équipe communication visant à améliorer/ créer les visuels liés à l’asbl.

Je n’ai participé à aucun chantier international auparavant, mais je suis impatient de participer à celui-ci, qui sera probablement très enrichissant. En dehors d’Asmae, je suis vendeur/conseiller dans un magasin et photographe amateur durant mon temps libre, du coup attendez-vous à ce que je tire votre portrait !

Impatient de vous rencontrer,

Nico.

Noha, l’Egyptienne

Bonjour !

Comme vous le savez sans doute, la rencontre entre les membres du réseau TOUBACOUTA, qui aura lieu au Sénégal cette année, approche à grands pas.

Pour cela, les volontaires qui y participeront cette année ont décidé de se présenter au travers d’un article, afin de donner un avant-goût sur l’équipe qui composera cette rencontre. Voici déjà les premières présentations. Bonne lecture !

Voici la présentation de Noha, volontaire dans l’association LEKAA en Egypte. Lire la suite

Bassent Adel – Volontaire pour l’ONG Leeka

 

Bonjour !

La liste continue à s’allonger, aujourd’hui, nous vous présentons le témoignage de Bassent Adel, d’Egypte. Ce qui fait, aujourd’hui, que nous avons les témoignages de volontaires : du Togo, du Sénégal et de l’Egypte. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de lire les témoignages précédents, n’hésité pas à aller y jeter un coup d’œil !

Pour faire un petit rappel : ces interviews ont pour but de partager les expériences des anciens participants aux rencontres avec les futurs participants des (futures) rencontres. Lire la suite

Animations au sein d’une école de Lomé par ALAFIA Jeunes

Ce lundi 13 mars 2017, à eu lieu la première activité organisé par ALAFIA Jeune, dans le cadre de son projet « animations au sein des écoles ».

L’activité à eu lieu dans une école de Lomé, dans le quartier d’Adidogomé (pour ceux d’entre vous qui ont déjà été au Togo, l’école se trouve dans le même quartier que le siège d’ALAFIA).

Avant de vous parler à proprement parlé de l’activité, nous allons tout d’abord brièvement vous présenter le projet ainsi que ses objectifs : le projet « animations au sein des écoles » à pour objectif d’aborder des sujet en lien avec la discipline à adopter à l’école afin de permettre aux élèves d’évoluer dans le meilleur cadre scolaire possible. L’animation se veut être « participative ». Lire la suite

Oh ma foi ! Interview de Demba Dramé (ONG AJE)

 

Ezo !!!

Je m’appelle Demba Dramé étudiant en gestion de projet de Développement, membre du Réseau Toubacouta, Volontaire dans l’ONG Action Jeunesse et Environnement.

1 Quels sont les aspects positifs et négatifs de la rencontre annuelle ? Selon vous il y a-t-il des choses à changer / modifier ?

Selon moi le renforcement mutuel entre jeunes d’associations différentes est l’un des maillons forts de la rencontre annuelle. Ce qu’il faut changer c’est de faire en sorte qu’il y ait des plans d’actions annuelle comme ça les rencontres annuelles vont servir d’auto- évaluation et se projeter sur l’année suivante. Lire la suite